oiseau rare

Vu et photographié la semaine dernière sur les sentiers du Pont de Gau, un Torcol fourmilier.

Le torcol doit son nom à la curieuse façon qu'il a de tordre le cou et tourner la tête dans tous les sens. Bien qu'appartenant à la famille des pics, son apparence est plus proche de celle des passereaux. La plupart des torcols quittent l'Europe à l'automne, mais quelques individus hivernent régulièrement en région méditerranéenne.

Le torcol fourmilier se nourrit surtout de fourmis. Son bec cache une langue rosâtre longue de plusieurs centimètres, qui reste enroulée quand il ne se nourrit pas. Cette langue est collante. Il l'enfonce dans le sol sableux et récupère ainsi des fourmis, son mets préféré. Il peut aussi déloger des insectes en sondant les crevasses de l'écorce, ou les fissures entre les pierres des murs et des édifices. 
Merci à : Noushka, 1000-pattes blogspot.com
Le parc est ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires.
www.parcornithologique.com

Toutes les actualités

Nous trouver

Carte Google

Nous contacter

  • Parc ornithologique du Pont de Gau
  • Pour les scolaires
  • Pour les groupes
  • Centre de soins de la faune sauvage

Nous suivre